Articles avec #litterature suspens tag

Publié le 1 Juillet 2015

Le Château de Walpurgis: Messes et humour noirs , Coup de coeur

De Philippe Duchateau, édition La Bourdonnaye collection Imaginaires, 2015, Humour noir, Suspens

Merci aux éditions La Bourdonnaye et à l'auteur, Philippe Duchateau pour ce livre reçu dans le cadre d'un concours organisé par la maison d'édition.

Résumé:

Josuan reçoit un jour une lettre alarmante d’un de ses vieux copains de classe qui le supplie de venir le rejoindre à Northcalton, où il a de sérieux problèmes. N’écoutant que son courage et porté par la fougue de sa jeunesse, Josuan vole au secours de son ami. Mais la route est longue, et il fait étape dans l’auberge de l’inquiétante Lucy. Il y rencontre la jeune et jolie serveuse, Louisia, et s’en amourache aussitôt. Après avoir quitté l’établissement, Josuan est victime d’un « étrange » accident de voiture. Sa vieille Ford réduite à un tas de tôles, il doit poursuivre le chemin à pied, dans les frimas d’un paysage carnivore. Ses pas le mènent alors au château de Walpurgis. Où l’enfer lui ouvre ses portes.

En effet, les habitants de ce palais délabré se révèlent tous plus loufoques et satanistes les uns que les autres. Mais aussi comiques soient-ils, ces hurluberlus semblent en vouloir pour de bon à la peau de Josuan. Et de Louisia, qui se retrouve – par quelle malédiction ? – bientôt prisonnière, à ses côtés.

Comme beaucoup d’autres avant eux, les jeunes gens ne servent qu’à amuser cette galerie de frapadingues, en attendant de finir, selon les projets réjouissants du maître des lieux, au fond d’une oubliette, une cagoule sur la tête et une balle entre les deux yeux. L’amour donne des ailes, dit-on. Les tourtereaux en auraient bien besoin pour s'échapper de cet asile et sauver leur vie.

Avec Le Château de Walpurgis et ses adorateurs de Satan, Philippe Duchateau distille un suspense diablement drôle et méchamment hilarant.

Mon avis :

Avec un tel nom, Philippe Duchateau n'était que promesse d'aventure. Et il a bien tenu parole avec un livre à la fois original et inattendu.

Durant la première partie du roman, nous allons suivre Josuan et sa rencontre avec l'aubergiste Lucy, de son mari et de sa belle fille, Louisia, dont le charme n'échappera pas à Josuan. Il explique qu'il cherche à rejoindre la ville de Northcalton afin de rejoindre un vieil ami de fac qui lui a envoyé un message assez mystérieux. Durant son passage chez eux, il se rend compte de l'étrangeté de leur comportement : Lucy, la tenancière, est difficile à cerner, le charme de Louisia le fait succomber mais il comprend également qu'elle cherche à lui faire passer des informations le plus discrètement possible..

En les quittant, Josuan suit un chemin dicté par Lucy et se retrouve embourbé sur la route avec une voiture qui refuse de lui répondre. Il trouve refuge dans un château, et passe une nuit lourde, profonde.

A son réveil, il erre dans le château, en découvre des parties inquiétantes, prenant connaissance de l'atmosphère étrange qui y règne. Les choses ne vont pas s'arranger en rencontrant ses hôtes et habitant du château : à la fois loufoque et surprenant, les personnages sont tous aussi atypiques les uns que les autres. Mais son passage dans le château s'éternise, et la volonté farouche de ses habitants à vouloir garder Josuan grandit.

Que recherche les habitants du château? S'agit il d'une secte?

J'ai adoré cette lecture!

Un livre qui sort de l'ordinaire, c'est bien, une plume qui allie beauté du verbe et humour pinçant, c'est encore mieux. De page en page, j'ai été bluffé par une écriture fluide, et en même temps imaginative : loin de la description banale, Philippe Duchateau sait utiliser les mots à des places inattendues, et charrie un vocabulaire dense, nouveau dans me lectures, et original.

On commence doucement à se poser des questions lorsqu'on arrive à l'auberge tenu par une vieille femme aigrie, dont l'amabilité aurait pu être acte de torture. On savoure les joutes verbales, fleuries et recherchées, mais également les moments d'introspection du héros qui prend la parole dans le livre à la première personne à plusieurs reprises.

On se rend déjà compte que l'un des sujets du textes sera l'attitude, la pensée et le comportement de l'humain : où commence la folie et ou se finit la bizarrerie?

Progressivement, au fur et à mesure de l'histoire, on est envahi de questions, pas uniquement sur l'histoire, mais cette propension de l'humain de réagir de façon différente à certaines situations : malgré un message inquiétant, aurions nous tous adopté le même comportement que Josuan? Assurément non (pour ma part j'aurais préférée fuir... quoique la curiosité...).

L'atmosphère, de curiosité se transforme en dérangeante et on plonge progressivement dans les méandres de l'esprit humain : la folie prend différent visage, et les comportements suspects se précisent.

Le style d'écriture est, comme je l'ai dis plus haut, différent de ceux dont j'ai l'habitude : plus caustique, innovant, dont l'humour noir et piquant me fait relire les phrases pour savourer les tournures. L'histoire est amenée de façon subtile, innocente presque, me faisant pensant à un univers à la Hitchock voire même à Tim Burton pour ce côté décalé.

Progressivement, la teneur de l'intrigue s'est fait plus pesante, et j'ai aimé suivre Josuan dans ses pérégrinations, ne parvenant pas à lâcher le livre sans savoir ce qui lui est arrivé dans ces caves, et me laisser dans l'expectative de ce qui va lui arriver après la découverte de ce cadavre...

J'ai été happée par cette histoire et en suis sorti avec une envie tenace de découvrir la suite des aventures de Josuan et Louisia.

De plus, il est très intéressant de sombrer progressivement dans la folie et côté sombres de l'humain, avec détachement, mais aussi cette protection de se dire qu'il ne s'agit que d'un livre...

En bref : 

Un coup de cœur!

Une lecture sans comparaison possible avec mes lectures passées car innovantes, emplie d'humour grinçant et grisant. Une plume efficace et bien menée, dans un univers où la folie devient un nouveau personnage.

Voir les commentaires

Rédigé par Sabrina.

Publié dans #Littérature Humour noir, #Littérature Suspens

Repost 0