On m'a dit

Publié le 8 Mai 2016

On m'a dit

Merci à Nats Editions pour ce partenariat et m'avoir fait découvrir le talent de ces artistes.

De Enel Tismaé et Malice Zambaux, Jeunesse, sortie le 02 mai 2016.

Résumé :

"On m'a dit"

... que je suis trop grosse

... trop maigre

... que mes lunettes sont moches

... que ma peau est trop foncée

Encore aujourd'hui, beaucoup trop d'enfants entendent ce genre de réflexions en milieu scolaire et en dehors.

A l'heure des réseaux sociaux, le harcèlement scolaire est un fait à ne pas ignorer, mais il n'est heureusement pas une fatalité.

Mon avis:

"On m'a dit" retrace l'expérience de plusieurs enfants à l'école : ils sont tous différents, ce qui provoquent chez certains de leurs camarades moqueries, parfois insultes. Mais pour l'enfant, cela laisse des traces : revenant à la maison, ils trouvent le soutien de leur parents. on nous explique que la différence est partout dans la nature, et que cette richesse permet à tous d'être beau tel qu'on est.

De mes yeux d'adulte, j'ai aimé ce livre, mais il me manquait les paroles des parents : ils sont bien présents, les accompagnent, les guident, souffrent aussi de voir leurs enfants aussi perdus et malmenés. Un tel sujet est déjà difficile à aborder sans parfois recevoir de front la douleur de son enfant : il peut se braquer, et qu'il soit jeune ou adolescent, il souhaite souvent régler cela par ses propres moyens.

En faisant découvrir cette petite histoire à mon fils de 3 ans, je l'ai laissé découvrir les images et je lui ai expliqué en gros les images : il me disait lui même qu'il avait compris que les parents font des câlins et protègent leurs enfants. Il a aussi dit une phrase qui m'a touché : "oh il est pas gentil : non non non, tu dois pas embêter la fille". La qualité des images et les émotions qui transparaissent ont permis à mon petit de comprendre ce que les enfants vivaient.

Des dessins vivants amenant à réflexion.

Les dessins sont de très bonne qualité, et le choix des couleurs judicieux : clairs et pastels, il n'y a pas d'images brutes, et c'est ce parallèle que j'ai apprécié : parler d'un sujet difficile dans un livre avec douceur, juste pour amener les plus petits à comprendre qu'ils sont différents et qu'ils ont le droit.

Une découverte plaisante et j'ai aimé découvrir l'intérêt de mon fils pour ces images qui lui ont parlé. De tels sujets sont difficiles à aborder, et les livres sont un support supplémentaire pour en parler avec nos enfants.

Les bonus contenus dans le livre sont une plus value supplémentaire : les croquis, mais surtout les témoignages d'enfants permettent de ressentir davantage cette problématique.

Pour aller plus loin, les auteurs pourraient créer d'autres livres en rapport avec l'école : l'apprentissage, les devoirs, les conflits avec les parents... Une collection qui serait riche en enseignement pour les plus petits mais aussi les plus grands.

Le harcèlement scolaire, un fléau

Il se définit par une violence répétée, qui peut être soit verbale, physique ou psychologique au sein de l'établissement scolaire mais aussi juste autour quand il s'agit de cyber harcèlement. Cela amène progressivement la personne à l'isolement.

  • 700 600 élèves français, de l'école au lycée, sont victimes de harcèlement, parmi eux, 383 830 élèves sont victimes d'une forme sévère de harcèlement*. 12% des écoliers (CE2, CM1, CM2) souffrent de harcèlement(Enquête réalisée par l’Unicef et l’Observatoire).
  • 1 élève sur 5 est confronté au cyber-harcèlement
  • Le 5 novembre : journée nationale de mobilisation contre le harcèlement
  • Un numéro gratuit : le numéro vert 3020 "Non au harcèlement", ouvert du lundi ou vendredi de 9h à 18h (sauf les jours fériés)
  • Un nouveau site internet et une page Facebook pour agir contre le harcèlement : http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ oriente et donne des conseils selon le profil de l’utilisateur (victime, témoin, parent ou professionnel). La page Facebook, qui compte plus de 72 000 abonnés, est fréquentée majoritairement par des jeunes de 13 à 17 ans, mais ce sont essentiellement des femmes de 25 à 44 ans, le plus souvent des parents d’élèves qui y interagissent. De nombreux partenaires institutionnels concernés par la lutte contre le harcèlement suivent également cette page tout comme certaines fédérations de parents du public et du privé.
  • 1 500 formateurs pour sensibiliser 300 000 personnes

Informations sur le harcèlement prise sur :​http://www.gouvernement.fr/

En bref :

une lecture agréable pour petits et grands qui permet d'aborder avec nos enfants des thèmes importants, en essayant de leur donner des armes pour s'accepter. une très belle découverte !

Rédigé par Sabrina.

Publié dans #Littérature Jeunesse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernieshoot 08/05/2016 17:38

un thème important à aborder avec les enfants ce livre peut être très utile

Sabrina. 08/05/2016 21:22

oui et je trouve cela important de ne pas hésiter à aborder ce genre de sujet avec nos enfants! ^^