L'émeraude oubliée

Publié le 3 Avril 2016

L'émeraude oubliée

De Lina Carmen, aux éditions La Bourdonnaye, 2014, Jeunesse

Résumé :

Dans la sinistre ville de Mornia, à la végétation inexistante, seules des tours de béton grises aux dimensions célestes s’élèvent vers des hauteurs indistinctes. Un mur infranchissable empêche toute sortie de cette prison qui ne dit pas son nom, gouvernée par un dictateur, le président Percy.
Les plus riches vivent en haut des tours, dans un confort luxueux. Les plus pauvres vivent en bas, dans une brume permanente, le « smog » métropolitain.
Yan, un garçon de 15 ans, est l’un de ces indigents dont le destin est de finir ouvrier dans une usine, comme son père et son grand-père. Mais il rêve d’une autre vie. Peut-être là-haut, chez les riches ? Ou bien ailleurs qu’à Mornia. Existe-t- il un autre monde que celui-ci ? Pour le savoir, il faudrait s’échapper. C’est alors que Yan rencontre Sonia, une jeune fille de son âge, issue des niveaux supérieurs, avec laquelle il va peut-être concrétiser ses rêves. L’évasion se prépare. Cependant, Percy et ses hommes sont prêts à tout pour faire échouer ce projet.

Mon avis :

Dans un avenir plus ou moins proche, le monde a pris des dispositions particulières face aux fossés creusé par l'économie entre les personnes riches et les plus nécessiteux. Les plus riches bénéficient d'un monde agréable pour vivre, d'un air frais à respirer et d'un confort sans égal, les plus pauvres vivent et survivent dans les bas fonds de la ville de Mornia, entouré d'un brouillard permanent le "smog" : le peuple du bas fond travaille sans relâche dans les différentes usines pour faire vivre la cité. Cette pollution est perpétuelle.

Yan, jeune adolescent des bas fonds, rêve de vivre dans les niveaux supérieurs. Sa mère a quitté son père quand il était petit, et ce dernier peine à se reconstruire. Il a envie de découvrir ce qu'il y a derrière le grand mur séparant Mornia du monde les entourant. On sent tout de suite cette sensation d'étouffement et d'enfermement : Yan veut vivre autre chose et autrement. Il choisit de construire une machine pour s'échapper de cette ville.

Sonia est la fille du Président Percy et vit de ce fait dans les niveaux supérieurs. Munie d'une clé de sécurité, elle voyage dans les niveaux inférieurs et rencontre Yan. Ayant besoin de matériel particulier pour construire sa machine volante, elle lui apporte tout ce dont il a besoin. Leur amitié et leur confiance nait très vite et se tisse au fur et à mesure de l'aventure.

Très vite, la sécurité découvre que des éléments ont été subtilisés : Sonia et Yan sont pris en chasse et une course poursuite débute : Ils parviennent à leur machine et, accompagné d'un ami de Yan, Arthur, dont les agissements portent à conséquences tentent le tout pour le tout.

On ressent tout au long de la lecture dans le style parfois simpliste et la façon d'amener les différentes séquences ainsi que la rapidité des événements que la cible du lectorat est la jeunesse adolescente. Cependant, c'est cela qui anime les adolescents et plus jeune : la vitesse. En cela j'ai beaucoup aimé ce livre : le décor est placé, l'intrigue également, et il n'y a pas plusieurs intrigues secondaires qui viennent interférer avec la principale. Ainsi on ne se perd pas en conjecture, et on reste concentré sur le dénouement de l'histoire.

Les sujets abordés dans le ce livre sont variés : on y parle d'amitié, de confiance, de liberté, et surtout d'un thème qui se veut très actuel : l'environnement! Ainsi, en peu de page, l'écosystème de notre planète revient en boucle dans notre esprit : notre monde est il voué à s'auto confiné dans des villes usines pour survivre? Auront nous encore un écosystème végétal dans le futur? Cette prise de conscience pour les plus jeunes est à mon sens essentiel, davantage lorsque l'on sait qu'ils naissent et grandissent dans un monde déjà en proie à l'innovation, la rapidité des découverte et la sur informatisation.

Le style de l'auteur est adapté à la jeunesse. J'aurais aimé approfondir certains points, ou du moins que l'auteur prennent davantage de temps pour expliquer certaines situations. Mais il ne s'agit que du premier tome, et j'ai bien hâte de découvrir la suite. L'intrigue, malgré sa simplicité est touchante, adaptée à un jeune public, parfois prévisible, mais la lecture est facile, agréable et on se laisse emporter par le récit.

Littérature jeunesse, oui, mais je m'y suis très bien embarquée!

En bref:

Un dystopie environnementale adaptée aux adolescents, et qui permet d'aborder des thèmes tels que l'amitié, l'amour, la confiance, les liens familiaux accompagnés de cette réflexion sur notre écosystème. A découvrir !!

Rédigé par Sabrina.

Publié dans #Littérature Jeunesse, #Littérature Dystopie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article