La décision

Publié le 1 Juillet 2015

La décision

De Isabelle Pandazopoulos, édition Gallimard Jeunesse (Scipto), 2013, Histoire de vie.

Résumé:

Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d'un enfant dont elle ne savait rien, qu'elle n'a pas attendu, encore moins désiré. A partir de ce jour commence pour Louise un cheminement difficile, jalonné de questions.

Comment ce petit garçon de 3,3 kg peut-il être son fils ? Elle n'a pourtant jamais couché avec personne... Qui peut être le père ? Que s'est-il passé ? Quelle place faire à cet enfant ? Professionnels, famille, amis, tous vont aider Louise à passer de l'état de choc où elle se trouve plongée au retour à la vie.

Mon avis :

Louise est une jeune lycéenne qui un jour, sort de son cours pour des douleurs abdominales. Se rendant aux toilettes accompagnée d'un camarade de classe, elle perd connaissance et ce dernier découvre une marre de sang sous la cabine des toilettes.

Accompagnée par les pompiers à l'hôpital, elle se réveille en état de choc : elle a mis au monde un enfant. Le déni est profondément installé en elle, et elle ne reconnaît pas la présence de ce petite être qui provoque un parcours englué de questions.

Le déni de grossesse est un phénomène plus répandu qu'on ne le croit. L'enfant grandit par sa propre volonté sans que la mère ne se rendre compte de la présence de ce petit être, grandissant dans le silence et l'absence de réalité d'une mère.

Outre un sujet déjà difficile à traité, "La décision" met également en avant un autre phénomène étendu mais dont je ne peut révéler l'indicible vérité sans raconter une part de l'histoire.

La justesse des mots et la prudence avec laquelle l'histoire est comptée par les protagonistes m'a paru lointaine et ancrage réel : lorsque les adultes prennent la parole pour témoigner, il n'y a pas de distance ou de différence avec ce que lon peut rencontrer dans le discours de personnes adultes.

Mais lorsque les plus jeunes, dont Louise, prennent la parole, on a l'impression qu'ils ont vécu 1000 vies : j'ai été gênée par la façon très mature de raconter les sensations et questionnements qui les habitent. Je me serais attendu à plus de confrontation, plus de colère et de spontanéité. Ici, les paroles sont posées, linéaires. J'ai manqué de ce comportement revanchard propre aux adolescents ou jeunes adultes.

J'ai apprécié cette histoire, qui peut permettre de se poser dès à présent des questions importantes sur le devenir d'une jeune fille et d'un petit être ayant survécu à l'anonymat du ventre rond. La portée de ce genre de témoignage est intéressante, et ne doit pas être réservée aux jeunes filles, mais peut être utile aux jeunes hommes.

Le plus de cette histoire est de montrer également la portée de ce genre d'événement, outre la vie de la jeune fille, c'est l'ensemble de la famille qui pâtit des déboires et des sautes d'humeur de la mère. La présence et l'écoute d'un personnel soignant bien formé est primordial pour accompagner et entourer les familles et les proches.

En bref :

Une lecture en demi teinte : un sujet très intéressant à traiter, mais une écriture trop "adulte" à mon gout car trop réfléchie par moment.

Rédigé par Sabrina.

Publié dans #Littérature Histoire de vie, #Littérature Roman

Repost 0
Commenter cet article