Leur coeur gros comme des cailloux

Publié le 14 Juin 2015

Leur coeur gros comme des cailloux

Merci à Babelio de m'avoir permis de découvrir ce livre bouleversant dans le cadre des "masses critique"

De Cécile Chartre, Édition Alice, Collection Chapelier fou, 2015, Nouvelle, Rommance

Résumé :

Il y a la mer. Eternelle, immuable. En face de la mer, il y a ce banc. Eternel, immuable. Sur ce banc, tous les jours, de 8 heures à 20 heures, il y a la vieille. Eternelle, immuable. Aux pieds de la vieille, il y a le mignon chien-chien. Et à côté de la vieille, il y a le tas de cailloux, bien ronds, petits, mais qui doivent faire mal si on les lance fort. Puis arrive un jeune. Qui ose s'asseoir sur le banc. Qui ose caresser le mignon chien-chien.

Au bout d'un moment, il s'est penché vers le chien. Et il lui a demandé ce que tout le monde se demandait. Il a dit : - Mais qu'est-ce que tu fais là, toi ? Ou un truc dans le genre. - J'attends Théodore. Ca, c'était la réponse à la question du jeune. Le chien était super mignon, mais fallait arrêter de faire peser trop d'espoir sur son dos. Parler, il ne savait pas. Alors, on était bien obligé de se rendre à l'évidence. C'était la vieille qui avait répondu.

Mon avis :

Le sentiment amoureux est l'un des plus complexes au monde : à la fois éternel et fugace, intense et léger, il est ce qu'il n'est pas et reste impalpable. L'amour est sans doute le thème de la littérature le plus souvent traité, esquissé, parodié : on tue par amour, on fait des miracles par amour : de l'amour nait la vie, de l'amour on se languit... Il n'y a pas d'âge pour aimer ou pour parler d'amour, avec passion ou amertume, chaque personne évoque ce sentiment à sa manière comme il la vécu. On parle d'amour, à tout âge, à tout moment de notre, mais que faire lorsqu'on aime et attend l'amour depuis si longtemps.... Comment se voiler la réalité et vivre dans ces espérances jusqu'à oublier le raisonnable?

Roman court, "Cœurs de cailloux se lit comme un témoignage, un moment de vie et d'amour.

Un jeune garçon aborde une vieille femme assise chaque jour face à la mer en parlant au chien qui l'accompagne. Elle lui répond chaque jour, invariablement qu'elle attend Théodore, l'homme dont elle est éprise. Elle lui raconte sa rencontre, les étoiles dans les yeux, de cet homme sur lequel chaque femmes se retournaient. Elle se raconte, avec pudeur. Chaque jour, lorsqu'elle lui demande si lui a déjà embrassé une fille, il s'invente une nouvelle vie, se raconte, et finit par se confier. Et puis ces cailloux, qui font un lien dans cet emmelement de sentiment.

Deux générations s'opposent, se cherchent et se rejoignent : jusqu'à ce jour où... Je ne peux révéler ce qui déclenche la découverte du narrateur de ce livre. Mais avec un pincement au cœur, on découvre ces amours impossibles mais qui tiennent par delà les années.

Sans minauderie, le style est simple, se lit vite mais s'imprègne dans l'esprit du lecteur. On se doute assez vite de la fin, même si on finit par s'étonner de la dernière page. Il se lit comme une histoire qui se raconte, comme une confidence, sentant par moment les tripes se brouiller et les sentiments se mélanger.

Le livre court se suffit à lui même : il n'est pas utile de creuser davantage et de sombrer dans des évidences. J'ai aimé cette simplicité dans le texte et dans le verbe, car l'amour en devient un sentiment normal et accessible, loin des promesses narrées dans diverses romances insaisissables.

Avec un gout de réalité, on s'enchante et finit par se poser des questions : on referme le livre avec un gout amer, une incompréhension et une envie de changer le court des évènements pour laisser à cette dame le loisir de combler ces longues journées d'attente.

L'objet livre est très soigné et rajoute au plaisir de la lecture.

En bref :

Sans qu'il s'agisse du nouveau Shakespeare, on prend le récit pour ce qu'il est : on y parle d'amour, impossible et déraisonnable, avec toujours tapis dans le cœur un espoir.

Rédigé par Sabrina.

Publié dans #Littérature Nouvelle, #Littérature Romance

Repost 0
Commenter cet article