Sous les couvertures

Publié le 22 Mai 2015

Sous les couvertures

De Bertrand Guillot, édition Rue Fromentin, 2014, roman

Résumé :

Un samedi soir, une librairie de quartier. Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s'éveillent et se racontent leurs histoires… Mais ce soir, l'heure est grave : les nouveautés viennent d'arriver, et les romans du fond de la librairie n'ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur!

Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s'unir et prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu'ils n'ont pratiquement aucune chance

Entre roman et conte iconoclaste, Sous les couvertures, quatrième livre de Bertrand Guillot, est une merveille d'’humour et d’originalité. Où l'on découvrira, entre autres, à quoi servent les classiques, en quoi les livres ressemblent à leurs auteurs… et pourquoi, à l'’habit des académiciens, on a ajouté une épée.

Mon avis :

Un livre, est il vivant uniquement dans les mains de son lecteur? A t il une vie "propre" ou toute l'énergie de son auteur se ressent et se perçoit? Bertrand Guillot réalise ici un de mes rêves en donnant la parole aux livres.

Dans une vieille librairie de quartier, certains livres sont mis en avant su les tables près de la caisse. Plus facile à voir et à se dénicher, on y trouve des Best Seller, des romans à la mode. Au fond de la libraire, il y a le Boudoir, où sont remisé les livres avant que le libraire ne fasse un choix douloureux chaque semaine pour renvoyer les invendus.

C'est en entendant cela que Grand, Junior et Conteur commencent une discussion animée sur leur étagère, à qui aura la verve la plus délicate, où l'âme d'un meneur d'homme. Très vite entouré par Mauve, Rouge, ils vont même demander conseil aux classiques et les réveiller de leur long sommeil. Le but? Que chacun puisse avoir sa chance sur le présentoir. Qu'il s'agisse de Machiavel ou même de Spartacus, chacun ira de son conseil afin d'aider ces livres a avoir leur chance.

Cependant, ils sont vite contre carré par l'Académicien, Vieille-Gloire et d'autres qui sont eux des livres importants et qui ont encore leur possibilité de vente de par une autre position stratégique et l'aura pseudo importante de leur auteur.

Durant le week end, d'assaut en stratégie militaire, les livres réfléchissent et exécutent un plan minutieux, où chacun devrait avoir une place à prendre.

En tournant les pages, on rencontre également le Libraire, vieillissant, et qui bougonne sur le monde informatique où les jeunes ne lisent même plus. Sarah travaille chez lui, son amour pour les livre et ses espoirs lui permettent de se projeter dans la libraire, et d'imaginer plusieurs possibilités quant à un rangement afin qu'elle reprenne vie. Mathilde, bloggeuse littéraire, et colocataire de Sarah, n'achète quasiment plus de livre : son travail lui permettant de recevoir gratuitement des livres et d'en faire une critique.

Un livre rempli d'humour, où l'auteur parvient à donner une personnalité bien définie : ils sont l'auteur et leur histoire, avec des aptitudes liées à celle ci. On aime tourner les pages et se dire que la Révolution Française, comme bien nommée dans le livre, est vive.

Un livre, ce n'est pas uniquement un auteur célèbre ou une critique dithyrambique de critique littéraire qui parfois ne savent plus comment le présenter. Un livre, c'est de l'espoir, de l'imagination, un voyage au bout du monde ou au bout de soi même. Des auteurs torturés, essayant, par leur mot, d'apporter des idées et de coucher sur papier des possibilités infinies d'histoire.

En finesse, l'auteur met en lumière les enjeux et difficultés du monde littéraire d'aujourd'hui. On rencontre en parallèle les auteurs de certains livres, et leur comportement ressemble en tout point à celui de leur livre. La bataille rangée des livres est longue, et j'aurais aimé passer du temps dans certaines joutes oratoires, où terminer les rencontres littéraires de ces auteurs.

J'ai aimé ce côté aventurier, cette lutte des petits livres face aux grandes machines de ventes des Best seller. Je suis d'ailleurs toujours refroidies face à un prix littéraires, car pendant que ce livre se vendra comme des petits pains, des livres anonymes attendent d'être ouvert et découvert.

Je regrette tout de même que l'auteur n'est pas approfondi davantage les relations de Sarah et du Libraire. L'intrigue principale se passe dans la librairie en compagnie des livres, mais malgré une écriture claire, je suis restée interrogative. Bertrand Guillot arrive cependant à parler de tout ce qui aujourd'hui ne facilite pas la vente des livres et de l'imagination des libraires pour se renouveler et donner toujours plus envie d'ouvrir un livre.

La fin du livre est attendue, mais on sourit à cette réaction étonnée. Les livres ont autant soif d'être lus que les libraires de les faire découvrir!

En bref :

Un livre haut en couleur, imaginatif et drôle traitant avec sérieux des difficultés des librairies face à certains géant de la vente en ligne. Laissez vous transporter entre leurs pages...

Rédigé par Sabrina.

Publié dans #Littérature Roman

Repost 0
Commenter cet article

Camilla 25/05/2015 10:56

Un livre sympathique à lire! :) Tu as raison, ça aurait été intéressant d'approfondir la relation entre Sarah et le libraire ;)

Sabrina. 26/05/2015 07:35

Oui surtout que donner vie aux livres, quel rêve ^^ :-)

Léa Touch Book 22/05/2015 09:11

J'aimerais beaucoup le lire :) !

Sabrina. 22/05/2015 09:55

Je te le conseille, car si comme moi tu as envie de voir les livres "vivre et parler", c'est un vrai enchantement... J'avoue même que je l'ai souvent imaginer : la nuit ,les livres sont vivants au lieu des jouets lol ^^ Tiens moi au courant si tu as aimé :-)